Côté sports : David Villemard, Francis Mattioni & Nicolas Martin (02/03)

Publié le Lundi 2 Mars 2020

Avec David Villemard, membre de l'équipe lorraine de quidditch "Les Alérions d'or", Francis Mattioni, entraîneur d'Epinal Handball, Nicolas Martin, manager général de l'Epinal Hockey Club et Stéphane Magnoux, journaliste de Vosges Matin

Nouveau titre de championne de France pour la marcheuse Clémence Beretta
Romain Febvre forfait pour la 1ère manche du MXGP
Hockey : retour sur la victoire de l'EHC en quart de finale aller des play-offs à Méribel
Handball : 15ème défaite en 15 journées pour les Spinaliens, les filles étrillées par Noisy-le-Grand
Résultats volley, basket, football 
6ème édition de la Coupe de France de quidditch à Golbey : présentation de la discipline tirée de la saga Harry Potter !

Laissez nous un commentaire

1 Commentaire

Thibal
publié le 03/03/20 à 00h55
Pour répondre à la remarque sur le danger des balais au quidditch.

Les balais ont en fait 2 intérêts majeurs qui font l'essence de ce sport :

- Ils sont tout d'abord le handicap du sport (au basket on doit faire rebondir le ballon pour se déplacer, au foot on joue au pied, au rugby la balle est ovale, etc) : ce handicap nous donne la contrainte dont découle toute la technique du sport (attraper une balle à 2 mains en tenant sont balai entre ses jambes alors même qu'on est en course). C'est une richesse remarquable !

- Ils servent à signifier aux arbitres ainsi qu'à tous les autres joueurs si nous sommes en jeu activement ou temporairement hors jeu (pour jouer il faut être sur son balai. Et certains ballons - les cognards - peuvent mettre temporairement hors jeu ou "faire tomber de son balai").

Ces objets sont donc nécessaires. Sinon ce ne serait pas du Quidditch, mais autre chose.

Quant au danger lié à leur présence, merci de vous en inquiéter :) . Sachez que ce sport existe maintenant depuis 13 ans, et qu'il est constamment remis en question par sa communauté afin de s'améliorer, d'être plus sécurisant pour ses pratiquants, mais aussi plus ludique, plus accessible. Si le balai était véritablement un élément accidentogène ou à l'origine de blessures graves, il aurait été ré-inventé depuis longtemps.
Aussi surprenant que cela puisse paraitre (j'ai moi-même à mes débuts dans ce sport ENORMEMENT critiquer la présence de manches solides dans un sport de contact) les balais ne sont pas dangereux... Ou alors très peu. En 5 ans de compétitions internationales, à part quelques hématomes liés aux contacts, je n'ai JAMAIS vu de blessures grave dues au balai. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas. Je dis que je n'en connais pas.
Lors des contacts les balais ne se positionnent jamais dans ce qui pourrait être assimilé à un coup d'estoc. Par ailleurs lorsque la contrainte sur le manche est trop importante, ce dernier se brise, ou se tord, souvent bruyamment. Quand c'est le cas, le jeu est arrêté immédiatement, et le joueur concerné cesse toute action.

Le quidditch est réellement un sport qui gagne à être connu. Il ne s'agit plus d'un simple "sport ludique". Comme pour n'importe quelle pratique sportive, s'amuser est vivement encouragé ;), mais il s'agit bien d'un vrai sport, demandant une vraie formation, une vraie préparation, avec des tenants et aboutissants stratégiques d'une profondeur colossale, et avec une vraie ambition d'être reconnu comme tel, même en compétition :)