Journal de mercredi 6 octobre 2021

Publié le Mercredi 6 Octobre 2021

État de choc dans l'église

216 000 mineurs victimes d'abus sexuels commis par des religieux ou des clercs entre 1950 et 2020, une pédocriminalité qui atteint les 330 000 victimes si l’on ajoute les laïcs, la CIASE, commission indépendante qui a mené son enquête au sein del‘Eglise catholique a rendu son rapport. Comment prévenir à l'avenir la pédophilie au sein de l'institution : quelques élements de réponses avec l'évêque du diocèse de Saint-Dié, un psychologue expert judiciaire et un jeune prêtre vosgien.

Habitat inclusif

L'Agence régionale de santé, Vosgelis et leurs partenaires présentaient, il y a quelques jours à Epinal, l'opération "Habitat inclusif" qui doit permettre aux personnes âgées ou handicapées de rester le plus longtemps possible à domicile et de tisser du lien avec d'autres locataires.

En bref

- Nouvelle saison pour l’Ensemble orchestral Epinal la Belle image, formation à géométrie variable rassemblant des musiciens locaux. Premier rendez-vous le vendredi 8 octobre à Charmes avec la Sérénade pour vents de Richard Strauss.

- Dernières remises des clefs ce mercredi des logements du programme Neobilis, à Chantraine. Le bailleur social Vosgélis loue 15 logements à des familles avant de les aider à devenir propriétaires.

Historique demeure

L'association de la demeure historique s'est réuni au château de Villé dans le village de Nossoncourt. Les membres ont pu évoquer les difficultés liés à la restauration de ce patrimoine privé et celle lié à sa transmission.


Faire un choix

Lorsqu'un élève disparaît dans un collège, trois femmes, une adolescente, une professeure et la directrice, face à la panique, doivent faire des choix. La pièce de théâtre "Miran, variations autour d'une absence", de la compagnie vosgienne Rêve Général, donne au public l'opportunité de choisir l'évolution de l'histoire. Expérience ce mardi avec des élèves du collège Charlet de Remiremont..

Laissez nous un commentaire

1 Commentaire

Gen
publié le 06/10/21 à 21h04
Ce n'est en aucun cas Vosgelis à l'origine du projet ni même ceux qui ont obtenus la subvention de l'ars. A la base de l'idée et ceux qui oeuvrent au quotidien c'est Adavie.
Merci de corriger votre reportage