Vosges Terroir 2019 : 5 nouveaux producteurs rejoignent le réseau !

Publié le Jeudi 6 Juin 2019

La première commission d'agrément Vosges Terroir de l'année 2019 avait lieu ce mercredi au restaurant La Résidence, au Val d'Ajol. À l'issue des dégustations, 5 nouveaux producteurs ont rejoint le réseau Vosges Terroir, qui compte désormais 88 producteurs locaux.

Au total, 95 produits à déguster, parmi lesquels 52 nouveaux produits n'étant pas encore labellisés Vosges Terroir. Sur les 19 producteurs présents lors de cette première commission 2019, 14 d'entre eux faisaient déjà partie du réseau grâce à certains de leurs produits et 5 nouveaux producteurs ont obtenu l'agrément :

  • La Bergerie des Chalots (Le Val d'Ajol) : pour sa Tomme de brebis, son fromage frais de brebis et sa pyramide cendrée
  • Le GAEC de Saulx (Rupt-sur-Moselle) : pour ses courgettes (un cœur), sa salade Batavia, ses radis (un cœur) et sa rhubarbe
  • Les ruchers perchés (Senones) : pour leur miel de forêt, leur miel de tilleul, leur miel de fleurs, leurs miels crémeux, de sapin et d'acacia (tous les trois ont obtenu un cœur)
  • Le Colombier Salixien (Saulcy-sur-Meurthe) : pour son pigeonneau cru (un cœur), ses rillettes de pigeon, sa terrine de pigeon au Cognac, son chutney et sa confiture de bluets, sa confiture de bluets - pain d'épices et ses bluets au vinaigre (un cœur)
  • Les Petits Fruits de Vouxey : pour leurs fraises fraîches (deux cœurs) et leur sirop de fraises

 

Aux fourneaux et à la présidence de cette commission d'agrément : deux chefs cuisiniers vosgiens, Cédric Bongeot (La Résidence, Le Val d'Ajol) et Hervé Cune (Les Jardins de Sophie, Xonrupt-Longemer)

Rappelons que les produits présentés lors de chaque commission annuelle doivent obtenir la moyenne de 13/20 pour être agréés. Quant aux produits particulièrement appréciés lors de la dégustation, ils peuvent se voir attribuer un, deux ou trois cœurs, à partir de 16, 17 et 17,5/20.

Avec ces nouveaux agréments, plus de 400 produits sont désormais labellisés Vosges Terroir.

Anaïs Gall.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire