Une nouvelle association pour la préservation de la nappe GTI

Publié le Jeudi 28 Janvier 2021

Le retour à l'équilibre de la nappe des Grés du Trias Inférieur, un dossier complexe souvent évoqué sur notre antenne. Et ce mardi, une nouvelle association a vu le jour. Son objectif, coordonner les actions des collectivités au sujet de la préservation de la nappe GTI et de la ressource en eau dans le secteur de Vittel-Contrexéville-Bulgnéville. « Elle aura pour fonction d’élaborer les contrats de territoire issus du protocole d’engagement des acteurs privés et publics pour la restauration quantitative des aquifères du secteur de Vittel et en assurer le suivi ainsi que la coordination des études, des travaux d’interconnexion éventuels. De plus, l’association devra mettre en place un groupement intercommunal et élaborer ses modalités de fonctionnement et de financement » nous explique la préfecture des Vosges dans un communiqué.

Les membres fondateurs :

- La Communauté de communes Terre d’Eau représentée par son président Christian PREVOT et son vice-président Dominique COLLIN ;
- Le Conseil départemental représenté par la vice-présidente Martine GIMMILLARO ;
- La Ville de Contrexéville représentée par le maire Luc GERECKE et son adjoint Philippe RAGOT ;
- La Ville de Vittel représentée par le maire Franck PERRY et son 1er adjoint Patrick FLOQUET ;
- Le Syndicat Intercommunal des Eaux de Bulgnéville et de la vallée du Vair représenté par le président Jean-Bernard MANGIN et le vice-président Christophe VOUILLON ;
- Le Syndicat Intercommunal des Eaux de l’Anger représenté par le président Patrick
LALOUE et le vice-président Gilles HENRY.

«  Les membres fondateurs ont réaffirmé leur intention d’être acteur de la gestion de la nappe des GTI et d’assurer la préservation de la ressource en eau du territoire. En travaillant ensemble, les villes de Vittel, Contrexéville, les Syndicats des Eaux de Bulgnéville et de la vallée du Vair, de l’Anger et la Communauté de Communes Terre d’Eau (CCTE) mobiliseront leurs efforts, leurs compétences et leurs moyens pour réduire à court terme le prélèvement dans la nappe des GTI assurant ainsi son équilibre » .

L'association devra avant tout préparer un 1er contrat de territoire avec l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse d’une durée de 3 ans précisant les actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs définis dans le protocole engageant les collectivités. 

Anthony Sap 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire