Un dispositif inédit de signalement des violences intra-familiales dans les pharmacies

Publié le Mardi 31 Mars 2020

En cette période de confinement lié à l'épidémie de Covid-19, "le nombre de violences intra-familiales est malheureusement en nette augmentation" alerte la Préfecture des Vosges.

 

Le ministère de l'intérieur et l'ordre national des pharmaciens mettent en place "un dispositif inédit de signalement  afin que les victimes puissent se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, sous couvert de l'attestation de déplacement temporaire, où elles seront accueillies en toute discrétion et où l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre."

Ce signalement doit permettre une prise en charge rapide, un dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri des victimes malgré le confinement. Et ce sur l'ensemble du territoire du département qui compte à ce jour 136 officines où une signalétique spécifique sera apposée.

"Les personnes victimes de ces violences intra-familiales ne doivent pas hésiter à franchir la porte des officines pour effectuer des signalements. Cette nouvelle mission confiée aux pharmaciens renforce leur rôle d’accueil, d’écoute et de conseil qu'elles apportent à la population, en toute confiance et confidentialité".

Rappelons également les numéros de téléphone et contacts dédiés aux violences intra-familiales :

  • 3919 "Violences femmes info" : numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage. Appel anonyme et gratuit 7j/7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedis, dimanches et jours fériés.
  • Brigade numérique de la Gendarmerie : via les réseaux sociaux et le site internet de la Gendarmerie. 7j/7 et 24h/24, anonyme et gratuit. Si vous êtes témoin de violences intra-familiales, signalez les en appelant le 17.
  • Numéro national d’Aide aux Victimes (France Victimes) : 116 006 (appel anonyme et gratuit)
  • Centre d’information sur les droits des femmes et des familles des Vosges (CIDFF) : 03 29 35 49 15

N. Brédard avec communiqué de presse de la Préfecture des Vosges et de la Ville de Remiremont.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire