Trail : une première tentative féminine sur la Grande traversée des Vosges

Publié le Vendredi 7 Juin 2019

Depuis mai 2016 et l'établissement d'un temps de référence sur la Grande traversée des Vosges pensée par Stéphane Brogniart (31h08), ils ne sont que quelques-uns à avoir tenté leur chance , Romain Sophys établissant un nouveau record en mai 2018 (29h33). Que des hommes. Qu'à cela ne tienne ! Les 21 et 22 juin prochains, Murielle Bourbao sera la première femme à se lancer sur ce parcours de 210 km et 7500 mètres de dénivelé positif entre Abreschviller et Belfort !

Et Murielle Bourbao a de sérieuses références. Victorieuse de l'Infernal Trail 200 km en 2017, cette vosgienne d'adoption de 46 ans, mère de 3 enfants, a également pris la 2ème place en 2016 et 2018 (tout comme sur le 160 km en 2014 et 2015), a fini 3ème du classement général de l'UMNT, Ultra moutain national tour (challenge national regroupant plusieurs ultra-trails en France métropolitaine et outre-mer).

Outre le défi sportif, Murielle Bourbao veut surtout promouvoir la participation des femmes aux épreuves de très longues distances, où elles sont pourtant largement sous-représentées, par le biais d'une  assocation "Ultra-féminine" qui sera lancée à cette occasion.

Comme ses prédecesseurs, la traileuse souhaite que ce projet soit participatif et attend coureurs - et coureuses surtout - pour partager quelques kilomètres avec elle les 21 et 22 juin prochains. Elle s'élancera le vendredi d'Abreschviller à 7h du matin pour rallier Belfort samedi en début de soirée selon toute vraisemblance avec notamment un passage prévu au Refuge du Sotré sur la route des crêtes le vendredi vers 23h.

Pour plus d'infos rendez-vous sur la page Facebook de l'association.

Revoir l'émission Côté Sports du 11/09/17 avec Murielle Bourbao, après sa victoire sur l'Infernal 200km.

Revoir le magazine d'Alabama Productions consacré à la Grande traversée des Vosges.

N. Brédard

Crédit photo : Daniel Hilbald

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire