Tournage d'un film sur les bords du lac de Gérardmer !

Publié le Mercredi 9 Décembre 2020

Les rives enneigées en noir et blanc du lac de Gérardmer sont en ce moment le décor d'un court métrage de la réalisatrice franco-iranienne Hélène Rastegar. La réalisatrice livre, avec son  deuxième court métrage, une fiction sociale sur le parcours d'une jeune femme iranienne qui a du fuir son pays. Mais c'est aussi et surtout l'histoire d'une rencontre qui sera source de résilience.

La réalisatrice avait tout d'abord choisi de tourner en Bretagne sur les plages du Finistère, mais le confinement et la crise en ont décidé autrement. Hélène Rastegar, Strabourgeoise, a trouvé dans le Grand Est et dans les Vosges en particulier, les paysages adéquats pour son film "Des hortensias en hiver".
 
Les Vosges s'affirment une fois de plus comme une terre de tournage idéale. La réalisatrice a choisi deux lieux du massif, les rives du lac de Gérardmer mais aussi l'atelier du céramiste Thiébaut Chagué à Taintrux. Les montagnes vosgiennes dans la brume et les couleurs d'hiver en gris et blanc font écho au récit à l'ambiance fantasmagorique et parfois inquiétante recherchée dans la mise en scène.

Parvine est une jeune femme iranienne réfugiée en France, elle porte des marques de torture et a fui son pays. Hantée par la perte de son amant et prisonnière de ses angoisses, son parcours croise celui de Magda, une vieille sculptrice qui vit recluse, hors de la société. Entre les deux, une relation se noue, où la résilience peu à peu fait son chemin, et où l'art de la sculpture sert de révélateur.
 
Reportage complet à ne pas manquer dans votre journal ce mercredi, dès 18h.

Marie-Danièle Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire