Sénat : Daniel Gremillet demande le gel de la fiscalité énergétique

Publié le Mercredi 14 Novembre 2018

Sénateur (LR) vosgien et Président du groupe d'études " Energie ", Daniel Gremillet présentait, ce mercredi en commission des affaires économiques, son rapport sur les crédits " Ecologie, développement et mobilités durables ".

Rapport dans lequel, l'élu propose un gel de la fiscalité énergétique en réponse à la crise actuelle du carburant : « L’an dernier au Sénat, nous avions déjà alerté l’exécutif sur les risques d'une explosion inconsidérée de la fiscalité énergétique (...) Sur le fond, il est clair que le Gouvernement poursuit un objectif de rendement budgétaire sous couvert de fiscalité écologique. La fiscalité verte voit rouge ! » précise-t-il dans un communiqué avant d'ajouter : « le prix à la pompe va augmenter de 31 centimes sur la durée du quinquennat pour le diesel, et de 15.5 centimes durant la même période pour l’essence. Et, c’est un véritable choc fiscal de plus de 14 milliards qui se répartira entre les ménages (à 60 % environ) et les entreprises (environ 40 %) pour la seule fiscalité relative aux carburants d’ici à 2022.  Au total ce sont près de 46 milliards supplémentaires de fiscalité énergétique (toutes taxes confondues) qui seront prélevés sur les revenus des familles et le budget des entreprises. Ce n’est pas acceptable. »

Pour Daniel Gremillet, le gel de la fiscalité énergétique est la seule réponse structurelle sérieuse. Il demande ainsi une application immédiate.

Anthony Sap

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire