Sécurité : de nouveaux équipements pour la police municipale à Epinal

Publié le Mardi 1 Février 2022

Après les grandes villes, c'est au tour des villes moyennes de renforcer les liens entre la police nationale et la police municipale, au travers de contrats de sécurité intégrée. Après Saint-Dié-des Vosges et avant Neufchâteau, Epinal a donc co-signé cette convention, avec le préfet des Vosges, le directeur départemental de la sécurité publique (le commissaire divisionnaire), et le procureur de la République.

Une convention qui engage les différents acteurs à une meilleure coordination sur le terrain. Et cela passe notamment par l'engagement de la Ville de renforcer l'équipement de sa police municipale. Ainsi dans les mois à venir, après avoir réussi les tests et suivi les formations obligatoires, les policiers municipaux spinaliens seront habilités à porter un bâton de défense, une bombe lacrymogène, un flashball ou un pistolet à impulsion électrique. Mais pas d'armes létales comme c'est le cas à Remiremont ou Saint-Dié-des-Vosges.

Le maire, Patrick Nardin, a rappelé que ce contrat de sécurité précisait les compétences entre police nationale et municipale : la Ville assure la tranquillité, l'Etat garantit la sécurité. Les "armes intermédiaires" dont seront dotées les policiers municipaux visent à professionnaliser les agents mais aussi à les protéger, expliquant « dans le climat actuel, porter un uniforme peut faire de vous une cible ». Faire évoluer la police municipale c'est aussi, pour le premier magistrat spinalien, renforcer sa place de police de proximité au service des habitants.

Patrick Nardin qui a aussi insisté sur le rôle de la vidéoprotection dans la résolution d'affaires et l'identification de coupables, comme ceux qui ont causé les incendies de voitures au mois de juillet.

Ce contrat de sécurité intégré n'oublie pas la prévention, avec la création d'un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance dédié à la ville d'Epinal, instance qui existe déjà au niveau intercommunal. Chaque mois, les acteurs de terrain se réuniront pour plus de réactivité et d'efficacité dans les actions. Les médiateurs y seront largement associés, le maire a rappelé leur rôle essentiel dans les quartiers : « notre équipe de médiation est aux côtés des jeunes en permanence » a précisé Patrick Nardin.

Un reportage à découvrir dans notre journal de ce soir, à partir de 18h.

M-D. Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire