Scolytes : la filière forêt-bois se mobilise

Publié le Mardi 9 Juillet 2019

Samedi dernier, l'interprofession régionale de la forêt et du bois (Fibois Grand Est) signait un plan d'urgence pour contrer l'invasion et les dégâts de la prolifération des scolytes, à Colmar.

Le scolyte est un insecte de 2 à 5mm qui creuse et s’infiltre sous l’écorce des épicéas et provoque la mort des arbres. Le changement climatique et l’augmentation des sécheresses sont particulièrement favorables à l’affaiblissement des forêts et à la pullulation de ces insectes qui se dispersent d’arbre en arbre. Nous l'expliquions dans un reportage en avril dernier.

Depuis l’année dernière, les attaques de scolytes sont d’une virulence extrême, touchant des milliers d’hectares dans le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté. Une fois attaqué, le bois bleuit progressivement et devient alors impropre à certains usages, notamment ceux où l’aspect esthétique est important.

Samedi, ce sont donc sur une dizaine de grands principes de gestion que se sont engagés les acteurs du bois et de la forêt pour réagir au mieux et garantir la pérennité des forêts ! « On peut notamment citer le monitoring des attaques, la priorisation des achats de bois malades à la place des bois sains, la réactivité dans la récolte et l’enlèvement des bois malades, la promotion de l’utilisation de ces bois bleuis par les attaques mais qui ont conservé toutes leurs qualités mécaniques, ou encore, et pas des moindres : le renouvellement des forêts dans le respect des critères de gestion durable... » nous explique-t-on aujourd'hui dans un communiqué.

Cette charte rassemble les acteurs de la filière depuis la forêt jusqu'aux transformateurs, en passant par les transporteurs et les pépiniéristes.

Crédit photo : Fibois Grand Est

Anthony Sap

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire