Sainte-Marguerite : le hard discounter russe Mere va devoir revoir son projet

Publié le Mardi 26 Avril 2022

Le conflit international se répercute sur le territoire local. Exemple dans la commune de Sainte-Marguerite, à proximité de Saint-Dié, où un magasin d'alimentation d'origine russe préparait son implantation depuis juin dernier.

Initialement, le hard discounter Mere devait ouvrir le 2 avril. Au vu du conflit en Ukraine, la commune est devenue "frileuse" à l'idée de l'installation d'une telle enseigne sur son territoire. Une motion de report de l'ouverture a d'abord été adoptée en conseil municipal le 8 mars dernier, arguant un risque de trouble à l'ordre public lors de l'inauguration.

Depuis, un autre frein à l'installation a été trouvé. Placée en face d'une grande surface, une clause de non-concurrence et donc d'interdiction d'installation d'enseignes vendant des produits alimentaires rendrait, jusqu'en mars 2026, impossible la vente de produit pour Mere.

 

Malgré nos sollicitations, l'enseigne n'a pas souhaité s'exprimer. Il semblerait malgré tout qu'elle subisse au niveau national des difficultés d'approvisionnement et des difficultés financières.

Aurélie Colombel

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire