Le ras-le-bol des commerçants spinaliens face aux manifestations antipass

Publié le Lundi 27 Septembre 2021

Les échanges ont parfois été tendus  mais le message est passé ! Celui des commerçants spinaliens venus à la rencontre, samedi, des manifestants antipass et antivax, fleurs à la main :

« Ce petit discours, fait abstraction de la politique, abstraction des convenances, je l’ai souhaité honnête, humain et juste. Nous sommes réunis ici non pas contre vous, non pas pour revendiquer une quelconque opinion face à vos revendications, nous sommes réunis pour vous faire part de notre propre détresse et de la mise à mal que subissent nos commerces depuis assurément quelques 10 samedis consécutifs, ou si j’ose aller plus loin depuis plus de deux ans » a tenté d'expliquer Sandrine Hébrard-Gangnant, la présidente d'Epicentre, l'association des commerçants et artisans spinaliens avant d'ajouter : « nous avançons sans savoir de quoi demain sera fait,  la peur au ventre à la vue de chiffres qui s’effondrent, de clients déserteurs. Les chiffres et statistiques sont réels, les clients du samedi ne sont plus au rendez-vous, et la semaine à elle seule ne compense pas le chiffre perdu en cette journée qu’auparavant chaque semaine nous attendions tous avec entrain ».

De leur côté, les élus spinaliens qui se rendent traditionnellement à l'inauguration de la fête de la Saint-Maurice, ont préféré venir soutenir les commerçants, Patrick Nardin, le maire d'Epinal, en tête : « Comment inaugurer la fête patronale alors que le centre-ville est pour la 11ème semaine consécutive le théâtre de manifestations qui empêchent les commerçants de travailler sereinement ? Le droit à manifester est un principe fondamental et nous sommes très attachés à nos libertés individuelles. cependant, cela ne doit pas s'opposer aux autres libertés individuelles. La ville appartient à tous et il faut trouver le point d'équilibre entre liberté d'expression et droit à travailler ! ».

Le message a semble-t-il été bien reçu puisque les manifestants se sont ensuite dirigés vers le pont Patch et la rue d'Alsace. 

Anthony Sap

Photo : Epicentre

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire