Polémique gilets jaunes : le député Gérard Cherpion ne présentera pas ses vœux

Publié le Mercredi 2 Janvier 2019

Le député LR des Vosges, Gérard Cherpion, a annoncé sur son site l'annulation de ses vœux qui devaient se tenir à Sainte-Marguerite lundi 7 janvier. Une décision que l'homme politique justifie par un souci de sécurité suite aux actes de vandalisme qui ont eu lieu samedi, en marge du mouvement des gilets jaunes.

Dans ses propos, Gérard Cherpion fait référence aux dégradations causées dans le commerce du 1er adjoint au maire de Saint-Dié-des-Vosges, Bruno Toussaint samedi dernier. En effet, la boutique de ce dernier a été vandalisée par des casseurs en marge de la manifestation des gilets jaunes.

Ce mercredi matin, le député LR des Vosges a donc annoncé sur son site qu'il préférait annuler la cérémonie de ses vœux qui devait se dérouler lundi à Sainte-Marguerite : "Devant l’incapacité du Préfet à faire respecter l’ordre et la sécurité dans le département, et les actes de vandalisme qui se sont déroulés samedi [...] je n’ ai pas souhaité faire prendre des risques à chacune et chacun d’entre vous."

Une déclaration qui a rapidement fait réagir le Préfet des Vosges, Pierre Ory. Sur la page Facebook de la Préfecture, il déplore le choix du député et s'insurge contre les propos tenus à son égard. Selon lui, "justifier [cette annulation, ndlr] au regard d’une prétendue « incapacité du préfet à faire assurer l’ordre et la sécurité » constitue une mise en cause inacceptable et infondée de l’action des services de l’État." 

Il en profite également pour saluer le travail mené depuis près de 2 mois par les forces de l'ordre dans le cadre des manifestations des gilets jaunes : "les services de l’État comme les forces de l’ordre, soumis à rude épreuve depuis plusieurs semaines, ont davantage besoin d’être soutenus que mis en cause."

Par ailleurs, Gérard Cherpion assure qu'il "comprend et partage les légitimes revendications d’une part croissante [des] concitoyens" et précise que le budget initialement alloué à cet événement sera finalement reversé à une association caritative.

Une décision assez exceptionnelle dans la sphère politique qui commence déjà à créer une polémique. À quelques jours des cérémonies de présentation des vœux, reste à voir si d'autres élus suivront la tendance.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire