Polémique Epicentre : Daniel Bernardi donne rendez-vous devant la justice

Publié le Vendredi 9 Juillet 2021

"La justice tranchera, elle a beaucoup d'éléments en sa possession. Cet audit ne révèle qu'une partie immergée de l'iceberg, c'est très minime par rapport à ce que contient notre plainte". La réaction de Daniel Bernardi, l'ex-futur président d'Epicentre, qui nous a contactés ce vendredi au lendemain de la conférence de presse menée par la présidente Sandrine Hébrard, est posée mais déterminée.

Le restaurateur spinalien s'étonne que l'on puisse évoquer "la décison du bureau de porter plainte contre lui, alors que certains membres de ce bureau n'étaient pas au courant de la procédure et n'ont donc pas pu donner leur avis". Un fait avéré, nous l'avons vérifié.

Sous couvert d'anonymat, un membre nous a expliqué sa lassitude de "cette histoire de conflit de personnes entre Hervé Poirat, l'ancien président, et Daniel Bernardi, qu'il avait choisi pour lui succéder. Nous aurions préféré un réglement à l'amiable plutôt que cet étalage sur la voie publique qui nuit à tout le monde. Je regrette ne pas avoir été convié à cette réunion avant que l'association ne présente sa plainte, pour me faire une idée de ce qui est reproché aux uns et aux autres. Il est temps que tout cela s'arrête, nous sommes une association dynamique, qui est menacée par cette guerre intestine."

Pas sûr que cela s'arrête de sitôt, puisque c'est désormais à la justice de trancher. Avec des plaintes au pénal venant des 2 protagonistes (abus de confiance et prise illégale d'intérêts d'un côté, dénonciations calomnieuses et vols de documents de l'autre). Tout cela alors qu'à l'automne se profilent de futures élections du bureau, qui promettent d'être mouvementées...

JF. Verrier

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire