Nouvelles serres aux Jardins de Cocagne à Capavenir Vosges Thaon

Publié le Vendredi 24 Février 2017

‘‘Vous avez besoin de légumes, ils ont besoin de travail !’’ Avec l’inauguration ce vendredi de leurs nouvelles serres, la maxime qui anime au quotidien les salariés et les bénévoles des Jardins de Cocagne de Capavenir Vosges Thaon prend une nouvelle dimension.

Aux 5 000 m² de traditionnelles serres "tunnel", sont désormais accolés 10 000 m2 de serres "chapelle" ainsi qu’un hall technique plus fonctionnel. De nouveaux outils qui offrent de meilleures conditions de travail aux 14 salariés permanents ainsi qu’aux 45 salariés en contrat d’insertion.

Leur travail : cultiver en agriculture biologique une soixantaine de légumes. Une production écoulée auprès des 1 200 adhérents de l’association en vente directe (le vendredi) ou par les paniers (850 paniers distribués une fois par semaine à domicile ou dans des dépôts dans un rayon de 40 km autour de Thaon). Les nouvelles serres devraient à terme permettre de monter à 1 000 paniers et de proposer de la vente directe deux voire trois jours par semaine.

D’un coût total de près de 3 millions d’euros, le projet ‘’Jardins d’avenir’’ prévoit dans un second temps la réhabilitation de l’espace de vente directe, et dans un troisième temps, les réhabilitations du bâtiment principal et du jardin pédagogique.

Reportage complet dans notre journal de ce vendredi 18 h.

Outre les Jardins de Cocagne, dans les Vosges, deux autres associations ont une démarche d’insertion similaire par le maraîchage : en Déodatie les Jardins de Prométhée à Provenchère -sur-Fave et dans la plaine les Jardins de la Roche de Charme à Pleuvezain, au nord de Châtenois.

L. BISILLIAT

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire