Non-port du masque : un 2e enseignant vosgien risque des sanctions

Publié le Mardi 8 Février 2022

Pascal Corradini, enseignant à l’IUT d’Épinal, et porte-parole du collectif l'Union fait la force 88 qui avait mis en place la Marche du réveil en novembre dernier, a été convoqué le 2 février par la direction des ressources humaines de l'Université de Lorraine qui lui reproche de ne pas avoir porté de masque lors de soutenances de projets et d'avoir autorisé ses étudiants à en faire de même s'ils le souhaitaient.

 

Le professeur estime en effet que " le port du masque est dangereux, notamment en raison de la concentration de CO2 et qu'il nuit gravement à la santé physiologique et psychologique de ses élèves. Il occasionne une forme de maltraitance."

Lors de sa convocation, il a été rappelé à Pascal Corradini " qu'il devait suivre les règles, n'avait pas le droit de ne pas porter le masque et d’inciter ceux qui ne veulent pas le porter à le faire " sous peine de sanctions. Pourtant l'enseignant ne compte pas se plier aux règles et a même demandé, dans une lettre, au Président de l'Université de Lorraine d'organiser " des débats pour amorcer un changement vertueux."

Une affaire qui en rappelle une autre puisqu'en décembre dernier, Andreas Pfeiffer, professeur d’allemand au lycée Claude-Gellée d’Épinal et lui aussi membre du collectif L'union fait la force 88, a été suspendu à titre conservatoire pour une durée de 4 mois pour les mêmes raisons.

(photo personnelle facebook)

Anne Didier

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire