Nestlé Waters : un nouvel investissement de 17 millions d'euros annoncé à Vittel

Publié le Mardi 1 Décembre 2020

Après l'annonce de son « projet passerelle » en juillet dernier, le groupe souhaite poursuivre la modernisation de son activité avec un nouvel équipement : une ligne de production aseptique pour ses boissons bio aromatisées.

Rappelons que cet investissement fait suite au projet nommé « passerelle », d'une hauteur de 20 millions d'euros : une nouvelle ligne d'embouteillage dont l'aménagement a démarré début novembre à Vittel et qui sera prête à l'emploi début 2021. Cette dernière a pour objectif d'augmenter l'utilisation de matériaux recyclés dans la conception des bouteilles, de manière à réduire l'utilisation du plastique et de diminuer le volume d'eau nécessaire à sa fabrication.

Quelques mois plus tard, Nestlé Waters Vosges annonce désormais un nouvel équipement, une ligne aseptique de 17 millions d'euros, pour améliorer sa production d'eau aromatisée. « Ce nouvel investissement est une excellente nouvelle pour le site qui continue de se moderniser et de renforcer sa compétitivité. En installant cette ligne aseptique, nous serons en mesure d’accélérer le lancement de nos innovations sur le segment très porteur des eaux aromatisées. Cet investissement reflète aussi notre mission au sein de Nestlé Waters : encourager les consommateurs à mieux s’hydrater avec des boissons plaisir Bio à base d’eau minérale naturelle, sans conservateur, faibles en calories », explique Sophie Dubois, Directrice générale de Nestlé Waters France. Les travaux d'installation de cette nouvelle ligne débuteront en fin d'année prochaine, pour une mise en marche en 2022.

Le revers de la médaille

La modernisation des équipements liée au « projet passerelle » s'accompagnera d'une réorganisation des postes de travail des salariés et d'une évolution des métiers au sein de l'entreprise. Ainsi, comme l’annonçaient nos confrères de Vosges Matin dans leur édition du 8 novembre dernier, au moins 55 personnes seront encouragées par Nestlé Waters à partir en retraite anticipée, sur la base du volontariat uniquement, avec toutes les mesures d'aménagement de fin de carrière que cela implique. Une proposition que déplore le syndicat CGT de Nestlé Waters, pour qui cette diminution annoncée de la masse salariale n'est pas une bonne nouvelle.

Photo tirée de nos archives.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire