Nappe GTI : pour Nestlé Waters, la signature du protocole est un tournant pour le territoire

Publié le Mercredi 7 Octobre 2020

Nous nous en faisions l'écho hier, les membres de la commission locale de l’eau (CLE), chargée de l'aménagement et la gestion des eaux de la nappe des grès du trias inférieur (GTI) de Vittel et environs, se sont réunis ce mardi pour faire le point sur l'avancement des engagements de chacun des acteurs publics ou privés concernés.

Nestlé Waters a notamment annoncé une réduction effective de ses prélèvements dans la nappe des GTI de 500 000 m³/an, soit la moitié de ses autorisations actuelles. La directrice générale de Nestlé Waters France, Sophie Dubois s'exprime sur le sujet à travers un communiqué : « La signature du protocole d’engagement volontaire marque un tournant pour le territoire. Elle matérialise la volonté de tous les acteurs d’œuvrer ensemble pour un retour à l’équilibre de la nappe des GTI ».

Nestlé Waters annonce en effet vouloir volontairement demander aux autorités d’abaisser son autorisation de prélèvement annuel au seuil de 500 000m3 sur la nappe des GTI, contre 1 million de m3 actuellement. « Comme nous l’avions précédemment annoncé, avec la signature du protocole, nous nous engageons à poursuivre nos efforts avec une baisse significative de plus de 45% de nos prélèvements par rapport à 2010. Ces objectifs sont ambitieux mais nécessaires. Toutes mes équipes sont mobilisées pour contribuer à l’objectif du retour à l’équilibre de la nappe d’ici 2027 ».

En revanche, cette annonce ne satisfait pas le collectif Eau 88. Jean-François Fleck, membre du collectif et ancien conseiller régional (EELV), joint par téléphone, rappelle que « le retour à l'équilibre de la nappe ne sera possible dès 2021, tel que prévu dans la loi, que si Nestlé cesse totalement ses prélèvements » et souhaite que la reconstitution de la nappe soit une réalité d'ici 2027.

Retrouvez les engagements des différents acteurs ici

Anthony Sap

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire