Municipales Saint-Dié : David Valence brigue un second mandat !

Publié le Mercredi 8 Janvier 2020

L'actuel maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence (parti radical), en place depuis les élections municipales de 2014, annonce qu'il sera candidat pour un second mandat. Une décision qu'il a annoncé par courrier ce mercredi aux habitants de la commune.

Contacté par téléphone, David Valence s'est exprimé sur les motivations qui le poussent à vouloir renouveler sa candidature : " Je suis très attaché à ma ville" confie-t-il. "Les raisons de cette décision sont d'abord humaines ! Durant ce premier mandat j'ai réussi à créer un lien fort avec les déodatiens. Lorsque je suis devenu maire en 2014, la situation de la ville était très difficile, aussi bien sur le plan financier que sur le plan économique. Depuis 6 ans ça va mieux, même si cela reste fragile" admet l'édile. Il est vrai qu'à l'époque la municipalité était à deux doigt de la mise sous tutelle. Aujourd'hui les finances sont en cours de redressement et la situation s'est améliorée... Comme pour la situation économique avec un taux de chômage en baisse.
Si David Valence brigue un second mandat, c'est également pour voir se poursuivre et s'achever les projets en cours portés par la municipalité. Tels que "La Boussole" (un complexe qui accueillera une médiathèque intercommunale ainsi que l'Office de Tourisme), la dynamisation du cœur de ville ou encore le réaménagement du plan voirie par exemple.

Par ailleurs, même s'il ne souhaite pas trop en dire pour le moment, le maire en place confie avoir bien d'autres ambitions pour la ville s'il est réélu. Comme la volonté de "repenser la place des automobilistes au centre-ville pour une meilleure cohabitation entre les usagers" ; ou encore le souhait de "replacer la rivière de la Meurthe au cœur de la vie urbaine". Mais pour en savoir plus il faudra encore un peu patienter ! Car David Valence précise que son équipe municipale (renouvelée à 40%) ne sera présentée qu'à la fin du mois de janvier, en même temps que ses projets de campagne.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire