Inquiétudes autour de la fermeture "provisoire" de la ligne ferroviaire Epinal-Saint-Dié

Publié le Mercredi 7 Novembre 2018

La ligne ferroviaire Epinal-Saint-Dié sera fermée provisoirement à partir du 22 décembre et remplacée par des bus en attendant que des travaux de sécurité soient effectués. Mais un problème subsiste, et pas des moindres, le manque de financements pour engager les aménagements nécessaires au bon fonctionnement du train sur cette portion. Une interruption de la ligne qui pourrait donc devenir définitive si le tracé ne pouvait être sécurisé.

 " Le jour où la réforme est faite, on investira dans cette ligne, j'en prends l'engagement "

 Ce qui inquiète fortement les parlementaires vosgiens, à l'image du sénateur Daniel Grémillet et du député Gérard Cherpion qui ont envoyé un courrier le 22 octobre dernier au président de la République. Une lettre dans laquelle les élus rappellent à Emmanuel Macron son engagement pris lors de sa visite dans les Vosges en avril dernier : " Le jour où la réforme est faite, on investira dans cette ligne, j'en prends l'engagement ".

Une phrase reprise sur 250 cartes postales qui seront envoyées par le collectif de défense de la ligne Epinal / Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg : (ADELE-S, CGT Saint-Dié, BPR et TG2V) au président de la République, preuve de l'intérêt de la population pour la sauvegarde du train.

De son côté, la SNCF organise dès la semaine prochaine des rencontres dans les principales gares de la ligne pour expliquer la nouvelle desserte de substitution par cars à partir du lundi 12 novembre en gare de Saint-Dié de 5h45 à 9h00, à Bruyères le mardi 13, de 6h30 à 8h00, à Arches le jeudi 15, de 6h45 à 8h30, et à Epinal le vendredi 16 de 6h30 à 9h00.

Le collectif de défense de la ligne sera également présent en gare de Saint-Dié le lundi 12 et à Bruyères le mardi 13 dans les mêmes horaires pour s'entretenir avec les usagers.

Anne DIDIER

 

 

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire