Hommage : une bougie pour Samuel Paty

Publié le Jeudi 14 Octobre 2021

« Il y a un an, le 16 octobre 2020, le professeur Samuel Paty était assassiné aux abords de son collège, victime du terrorisme islamiste. La commémoration de cet évènement tragique doit, pour l’École de la République, être à la hauteur à la fois du traumatisme subi et des principes et valeurs qui ont été attaqués à travers cet assassinat ».

Ces mots sont ceux de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, qui a rappelé, début octobre, à tous les recteurs et rectrices d'académie, l'importance de cette commémoration, prévue le 15 octobre dans les établissements scolaires : « Les écoles et établissements pourront organiser un temps de recueillement en mémoire de Samuel Paty, et consacrer une heure de cours du vendredi 15 octobre à un temps d’échanges, dont le contenu sera laissé au choix des équipes en fonction de leurs situations respectives et en tenant compte notamment de l’âge des élèves ».

Un hommage que les syndicats enseignants approuvent évidemment à l'image de la FSU des Vosges : « Personne n’avait imaginé possible qu’un enseignant puisse être assassiné. Samuel Paty, faut- il le rappeler, n’avait commis aucune faute. Les enseignants, plus que jamais, ont besoin de la reconnaissance et du soutien sans faille et immédiat de leur institution dans l’exercice de leur métier, dont les enjeux dépassent le cadre de la classe.

La FSU des Vosges, avec ses syndicats SNUipp-FSU, SNES-FSU, SNETAP-FSU et SNESUP-FSU, appelle, conformément au vœu de la famille de Samuel Paty, les enseignants et l’ensemble de la population à déposer une bougie sur le rebord de leur fenêtre le 16 octobre en sa mémoire pour marquer notre refus collectif de l’obscurantisme ».

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire