Guerre du pain : la fédération des artisans boulangers perd son combat

Publié le Mercredi 10 Février 2021

Dans la guerre du pain qui dure depuis sept mois dejà, à la barre du tribunal des référés d'Epinal, la fédération des artisans boulangers des Vosges a perdu son combat face au boulanger et chef d'entreprise de La Bresse Damien Gury.

Le tribunal, après moult reports, a rendu son ordonnance ce mercredi  : au référé, la forme prime sur le fond et en l'occurence, les arguments du conseil du boulanger bressaud ont porté leurs fruits. Pour faire simple, la demande de la fédération n'était pas recevable juridiquement concernant l'historique des documents produits (il faut dire que la fédération des artisans boulangers des Vosges existe depuis 1910 dénommée à l'époque syndicat de la boulangerie vosgienne, avec des changements de statuts et de noms).


Sur le fond, la question du respect de la réglementation reste posée : la fédération des artisans boulangers reproche à Damien Gury de fabriquer des produits pannifiés sept jours sur sept et de mettre à mal un règlement qui permet la prise légale de jours de repos. Une réglementation respectée selon la fédération par la grande majorité des artisans boulangers qui sont seuls ou n'ont pas beaucoup d'employés.


La fédération des artisans boulangers a désormais 15 jours pour faire appel et réserve sa décision. La guerre du pain n'est peut-être pas terminée...

(sur notre photo : Philippe Thiébaut, vice-président de la fédération à gauche et Maître Olivier Cousin, son avocat à droite)

Marie-Danièle Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire