La grève reprend au CH. d'Épinal

Publié le Mercredi 8 Janvier 2020

Suspendue depuis le 31 décembre dernier, la mobilisation des personnels soignants du CH. Émile Durkheim d'Épinal reprendra dès ce jeudi matin, 9 heures, sur le parvis de l'hôpital.

"Nous avions suspendu le mouvement en fin d'année, dans l'attente des déclarations de l'ARS ce lundi" explique Frédéric Faust, délégué CGT de l'hôpital, contacté par nos soins. "Nous avons une fois de plus été déçus par les mesures proposées par l'Agence Régionale de Santé. C'est pourquoi nous avons déposé un nouveau préavis de grève qui concerne l'ensemble du personnel hospitalier" indique-t-il. Lors de cette dernière réunion, deux solutions ont notamment été préconisées par l'ARS pour désengorger l'hôpital :

  • la sollicitation des médecins de ville pour la prise en charge de la "bobologie" et libérer ainsi les urgences ;
  • la mise en place d'un système d'astreinte assuré par des personnels infirmiers dans les EHPAD (un soignant pour couvrir 3 ou 4 établissements) afin de permettre aux patients d'être soignés sur place pour éviter une hospitalisation.

Pour la CGT, ces préconisations correspondent plus à des "mesurettes" qu'à de véritables solutions. "Cela ne règlera pas le problème..." déplore Frédéric Faust. "Les médecins de ville ne sont pas assez nombreux pour gérer à eux seuls le flux de patients. Si c'était aussi simple que ça cela ferait longtemps que notre problème serait réglé... Quant à ce système d'astreinte en EHPAD, il est irréaliste ! Tout d'abord parce qu'un seul infirmier ne pourra pas assumer cette patientèle tout seul et ensuite car il n'est pas raisonnable de maintenir en EHPAD des personnes âgées qui nécessiteraient des soins hospitaliers".

Les revendications du personnel soignant n'ont par ailleurs pas changées :

  • bénéficier de plus de moyens humains ;
  • voir les salaires revalorisés ;
  • stopper la fermeture de lits et rouvrir les lits fermés.

Ainsi, dès 9 heures ce jeudi matin le personnel soignant de l'ensemble des services de l'hôpital d'Épinal reprendra son mouvement de grève initié en juin dernier par le service des urgences. Les grévistes mobilisés devraient ensuite rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites au centre-ville. Ce nouveau préavis reconductible, déposé par les syndicats de la CGT, de Sud et de la CFTC (la CFDT n'a pour l'heure pas précisé si elle soutiendrait le mouvement) devrait courir jusqu'à la fin du mois de janvier, sauf annonce favorable du ministère de la santé d'ici là.

Anaïs Gall

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire