Le fonctionnement de la rétine perturbé par l'usage du cannabis

Publié le Jeudi 8 Décembre 2016

Des chercheurs du CHRU et du Centre Psychothérapique de Nancy viennent de publier une étude sur le sujet dans le journal scientifique américain, JAMA Ophtalmology.

"Cette recherche, qui n’avait encore jamais été menée sur l'être humain, montre scientifiquement que les yeux d’un consommateur régulier de cannabis ont un important retard dans leur réponse à un signal lumineux", nous précise-t-on dans un communiqué avant de rajouter que "les usagers réguliers de cannabis participant à cette étude fumaient au moins 7 joints par semaine et ont été recrutés, tout comme les volontaires non exposés, par un appel presse et affichage. Des conseils pour arrêter de fumer ont été systématiquement proposés à tous les participants".

Laissez nous un commentaire

1 Commentaire

jacques Pierre Bernard
publié le 10/12/16 à 20h49
Excellente initiative, je crois en la pédagogie.
Le côté scientifique va de pair avec l’enseignement.
Les jeunes et moins jeunes doivent être informés sur les effets du cannabis, même si ces informations sont contradictoires : ils peuvent toujours observer l’état physique de ceux qui en consomment depuis quelques temps et, bien sûr, voir directement sur lui-même l’effet que tout produit exerce.
On peut modifier toute loi, et dans ce cas le cannabis ne serait plus interdit (en France).
Ce point de vue a du sens, la prohibition, et les sanctions qu’elle entraine, génère des condamnés et des prisonniers, mais les lieux de détentions actuels sont peu propices pour l’amélioration de détenus : ils y deviennent souvent encore plus asociaux et se dégradent encore plus physiquement.
On est et on sera toujours dans une situation peu optimale qui est les effets de certaines substances, comme ce cannabis qui nuirait en modifiant l’ADN, ou des psychotropes ou des graisses ou de l’alcool et le tabac, le sucre raffiné, etc. : les rentrées d’argent que ces produits génèrent sont loin de payer les soins pour vaincre le mal que ces substances provoquent sur les organismes.