Elle entame une grève de la faim pour dénoncer une escroquerie

Publié le Mardi 22 Août 2017

Après une mobilisation de soutien, dimanche, à Remiremont, on l'évoquait dans notre journal de lundi, Virginie Degras a finalement entamé, lundi après-midi, une grève de la faim. Cette mère de 7 enfants est propriétaire, avec son mari, d'une maison inhabitable à Pouxeux, la faute à des malfaçons dans des travaux de rénovation.

Alors qu'une plainte a été déposée et qu'une procédure judiciaire est en cours, Virginie Degras, installée devant le conseil départemental des Vosges à Epinal, tente aujourd'hui, pour ses enfants, d'interpeller les pouvoirs publics pour accélérer les choses sur ce qu'elle considère comme une escroquerie. Elle est soutenue, notamment, par Aurélien Fréchin, lui-même gréviste de la faim pendant 24 jours au printemps dernier.

Après une mobilisation de soutien, dimanche, à Remiremont, on l'évoquait dans notre journal de lundi, Virginie Degras a finalement entamé, lundi après-midi, une grève de la faim. Cette mère de 7 enfants est propriétaire, avec son mari, d'une maison inhabitable à Pouxeux, la faute à des malfaçons dans des travaux de rénovation. Alors qu'une plainte a été déposée et qu'une procédure judiciaire est en cours, Virginie Degras, installée devant le conseil départemental des Vosges à Epinal, tente aujourd'hui, pour ses enfants, d'interpeller les pouvoirs publics pour accélérer les choses. Elle est soutenue, notamment, par Aurélien Fréchin, lui-même gréviste de la faim pendant 24 jours au printemps dernier.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire