Désendettement et recrutement au coeur des débats des hôteliers restaurateurs

Publié le Mardi 9 Novembre 2021

Le désendettement et le recrutement étaient au coeur des débats lundi au centre des congrès d'Epinal où se sont réunis les membres de l'UMIH 88, l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie des Vosges en assemblée générale.

L'occasion pour le président départemental Xavier Grimon de rappeler la priorité principale pour les acteurs de cette filière aujourd'hui en danger : « tirer les entreprises vers le haut » .

Désendettement

Les entreprises qui ont bénéficié du PGE (prêt garanti par l'État) doivent désormais rembourser leurs dettes. Xavier Grimon regrette que " beaucoup d’entreprises ont une fragilité financière. Pour ceux qui ont des charges fixes importantes, le PGE a été une mise sous respirateur artificiel, maintenant qu’il est débranché c’est l’asphyxie. "
Toutefois, une proposition d’amendement a été présentée début octobre par Emilie Bonnivard, Députée de Savoie, qui consisterait à plafonner le montant des remboursements annuels du PGE à un pourcentage du chiffre d’affaires.

Recrutement

Aujourd'hui le secteur de l'hôtellerie restauration est en crise et peine à recruter. Ainsi pour booster son attractivité, il faut absolument revoir les grilles de salaires et de classification, et faire évoluer la convention collective et améliorer les conditions de travail des salariés.

Et selon le président de l'UMIH 88, " on n’a jamais autant manqué de personnel " les pertes au niveau national pourraient atteindre 130 000 salariés pendant le confinement.

 Anne Didier (avec communiqué)

Photo d'archives Vosges TV

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire