Les députés vosgiens sont au rapport !

Publié le Jeudi 21 Février 2019

Le député (DVD) des Vosges Christophe Naegelen vient d'être nommé rapporteur de la commission d'enquête chargée de réaliser un état des lieux sur la situation, les missions et les moyens des forces de sécurité. Pendant plusieurs mois, ces dernières seront auditionnées partout en France et en Outre-mer pour faire valoir leurs revendications. En parallèle, le député LR Stéphane Viry a présenté à l'Assemblée Nationale mardi son rapport d'information "flash" sur l'efficacité de Pôle Emploi.

Dans son communiqué de presse, Christophe Naegelen fait état d’un climat social tendu (manifestations en marge des gilets jaunes, menace terroriste notamment) qui met les forces de police nationale, municipale et de la gendarmerie à rude épreuve. La commission d'enquête sera ainsi chargée de mener un travail de réflexion sur l'état actuel des forces de sécurité et de leurs moyens.

Le député précise les trois axes sur lesquels la commission devra travailler (cf. communiqué de presse, voir ci-dessous) :

  • La situation : établir une cartographie régionale afin d'établir les différences entre le travail des forces de sécurité, de réserve et d’active, entre les villes et les territoires ruraux.
  • Les moyens : se concentrer sur l’état des lieux de vie et des lieux de travail ainsi que sur l’équipement, tant au plan quantitatif que qualitatif, en se projetant sur les nouvelles technologies et équipements de demain.
  • Les missions : le maintien de l’ordre sur le territoire métropolitain et ultramarin ainsi que les contrôles aux frontières dans un contexte migratoire inflationniste.

L’élu précise que les auditions des forces de l'ordre débuteront la semaine prochaine et les conclusions seront rendues à la mi-juillet.

Le rapport "flash" de Stéphane Viry sur l'efficacité de Pôle Emploi

Par ailleurs, un autre député vosgien se penche sur le travail du service public de l'emploi. Stéphane Viry (LR) a présenté mardi son rapport d'information "flash" à l'Assemblée Nationale, sur l'efficience de Pôle Emploi. Après une enquête au sein de l'organisme et auprès des demandeurs d'emploi et de certaines entreprises, le député constate que l'organisme, né de la fusion entre l'ANPE et l'Assedic en 2008, est aujourd'hui soumis à un manque d'effectif de ses agents, ce qui entrave ses prestations.

D'après les observations du député, malgré une modernisation évidente de ses services, Pôle Emploi ne parvient plus à proposer un suivi efficace des demandeurs d'emploi ni à faire le lien entre les chômeurs et les entreprises qui cherchent à recruter. Depuis l'arrivée à la présidence d'Emmanuel Macron, Pôle Emploi a perdu l'équivalent de 1200 temps pleins travaillés, notamment avec la fin des contrats aidés, tandis que 800 postes supplémentaires devraient être supprimés en 2019 selon les syndicats.

Pour l'élu, il est donc urgent de "cesser l'hémorragie des effectifs". Il s'interroge également sur la pertinence du monopole de l'organisme en matière d'insertion sur le marché du travail et affirme que "s'il était challengé dans le cadre d'une large filière de l'emploi, avec peut-être d'autres opérateurs privés de l'emploi, peut-être qu'en France, on y gagnerait".

Pour l'heure, il n'a pas encore été précisé quelle suite sera donnée à son rapport mais le député insiste sur l'importance de prendre des mesures rapidement "pour faire de Pôle Emploi le grand acteur du service public de l’emploi que nous avions imaginé".

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire