Coronavirus : la clinique de la ligne bleue met à disposition du personnel et prête du matériel au secteur public

Publié le Jeudi 2 Avril 2020

Comme tous les établissements privés, la clinique de la ligne bleue à Epinal est en 2e ligne du plan mis en place au niveau national pour gérer au mieux l'épidémie de Covid-19.

"Le CH Emile Durkheim est l'établissement référent sur notre territoire en terme d'accueil de patients atteints du virus. Pour autant, notre clinique s'adapte aux besoins" nous a confié Hélène Marion, directrice de la clinique spinalienne.
Comme nous vous le révélions il y a quelques jours, l'établissement privé a effectivement mis en chômage partiel une partie de son personnel, faute de travail. Si la clinique a pris en charge les urgences chirurgicales du secteur d'Epinal, avec des équipes communes privé-public selon un tableau d'astreintes, l'activité au sein de l'établissement est loin de la saturation.

"Nous avons par ailleurs potentiellement 27 lits Covid si le secteur public déborde. Nous avons quelques cas en ce moment de patients diagnostiqués positifs qui étaient chez nous pour d'autres soucis que le virus. Ils sont donc confinés dans notre secteur dédié. Pour ce qui est du personnel, 4 de nos infirmiers-anesthésistes travaillent depuis lundi au CHED, qui nous a sollicité en fin de semaine dernière. 10 infirmières devraient en faire de même lundi prochain dans les secteurs urgence-réanimation et maladies infectieuses. Nous avons par ailleurs prêté 6 respirateurs, 4 à Colmar et 2 à Nancy, et sommes en conférence quasi-quotidienne avec l'ARS et les hôpitaux publics pour faire le point sur la situation" précise encore Hélène Marion.

Preuve si besoin était que le pic est sans doute proche, ou même déjà là dans le Grand Est, avec des établissements publics près de leur capacité maximale d'action. Les passerelles avec le privé sont là pour faire tampon et éviter la saturation, si la vague n'est pas trop haute...

JF Verrier

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire