Le Collectif eau88 s’adresse au Préfet et au Président du CD88 dans une lettre ouverte.

Publié le Jeudi 19 Décembre 2019

Plus de 2 mois après la délibération du Comité de Bassin qui a mandaté le préfet des Vosges pour mettre en œuvre le projet de territoire s'inscrivant dans la nouvelle stratégie à développer pour le SAGE GTI, le Collectif eau88 dénonce un silence radio à tous les niveaux.

En effet, aucune réponse ne leur a été faite concernant la demande de rendez-vous au préfet, ni même une invitation à une réunion pour faire le point sur la nouvelle stratégie et exprimer ses attentes. Un silence qui interpelle le Collectif qui craint une réflexion où les associations seraient écartées. C’est pour ces raisons qu’il adresse une lettre ouverte au Préfet et au Président du Conseil Départemental des Vosges : 

....

« Le Comité de Bassin Rhin Meuse, réuni le 18 octobre dernier à adopté plusieurs principes relatifs à l’élaboration du SAGE GTI auquel nos associations participent depuis 2010.

Cette délibération est très importante puisqu’elle acte l’abandon du projet de transfert d’eau et de canalisations que nous contestons depuis 2016.

Elle retient aussi toute notre attention par l’adoption des principes de priorité et de proximité pour l’approvisionnement en eau potable qui induisent la prise en compte de toutes les ressources du territoire pour élaborer les solutions de retour à l’équilibre et de reconstitution de la nappe GTI, alternatives que nous préconisons depuis 2016 également.

Enfin nous notons qu’elle sollicite le Préfet des Vosges pour finaliser le projet de territoire qui doit se construire sur les bases de ce consensus.

Deux mois plus tard nous ne pouvons que nous étonner de l’absence de toute initiative visant à démarrer ce nouveau projet.

Nous ne comprenons pas Monsieur le Préfet, votre non réponse à notre demande d’entrevue, ni votre absence d’invitation à une rencontre des différents acteurs afin de recueillir leurs attentes et faire le point sur la nouvelle concertation à mettre en œuvre.

Nous ne comprenons pas non plus Monsieur le Président du Conseil Départemental, qu’aucune invitation à une réunion de la commission locale de l’eau ne nous soit encore parvenue.

Comme les industriels nous nous inquiétons de ce silence et craignons que cela puisse effriter le consensus exprimé autour de ces nouvelles orientations.

Nous avons donc l’honneur, Monsieur le Préfet, Monsieur le président du Conseil Départemental, de solliciter une rencontre des acteurs de ce dossier dans les plus brefs délais, soit dans un cadre informel, soit dans celui de la CLE, et vous prions d’agréer l’expression de nos salutations respectueuses ». 

Retrouvez nos derniers reportages consacrés au sujet :
l'abandon du projet pipelines,
la reprise des concertations début octobre,
les solutions préconisées pour préserver la ressource en eau dans les années à venir. 

Photo d'archive


Livia Buchler (avec communiqué)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire