Les chenilles processionnaires prolifèrent dans le département

Publié le Mardi 26 Mai 2020

Les chenilles processionnaires du chêne en forêt et hors zones forestières (arbres isolés) ont fait leur retour depuis quelques semaines dans les Vosges .

Les nids et les chenilles peuvent être situés depuis la base du tronc jusque dans le houppier. Les services de la préfecture rappellent donc les précautions à suivre et donnent également des conseils pour éviter toute contamination et éviter d'éliminer par erreur toutes les espèces de chenilles qui, précisons le, ne sont pas systématiquement urticantes. Nous en reparlerons d'ailleurs dans notre journal ce mardi à 18h.

Les risques :

Les poils urticants, microscopiques, s’accrochent facilement à la peau ou aux muqueuses
et provoquent des irritations et inflammations (notamment de l’urticaire) qui peuvent s'accompagner ou non de réactions allergiques, de plus en plus sévères lors d’atteintes successives.
Ces poils très légers peuvent être emportés par le vent sur quelques kilomètres quand les conditions sont favorables (chaleur, vent sec). Ils s’accumulent également dans les nids des chenilles.

Comment y remédier ?

La lutte contre les chenilles urticantes est une affaire de professionnels. Les traitements ne sont efficaces qu’à certaines conditions et lors de certaines périodes. En particulier, les traitements insecticides ne sont plus adaptés. Par ailleurs, la mort des chenilles ne supprime pas leur capacité urticante. Les animaux sont également sensibles. Le principal risque réside dans l’ingestion de chenille ou le contact direct (renifler la chenille ou se rouler sur un nid).

Comment se protéger lors d’une promenade en forêt ?


• Respecter les interdictions éventuelles de circulation dans les forêts
domaniales ou communales
• Ne pas s’approcher des chenilles ou de leurs nids et surtout de ne pas les
toucher
• Ne pas se promener sous un arbre porteur d’un nid
• Porter des vêtements protecteurs (manches et pantalons longs, couvre-chef et
éventuellement lunettes)
• Éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition mais aussi pendant et au retour
d’une balade
• En cas de doute quant à une exposition aux poils des chenilles, prendre une
douche et changer de vêtements en rentrant.

Quelques conseils si vous habitez à proximité d'une forêt ou d'un arbre infesté :


• Ne pas sécher le linge dehors surtout par temps venteux et en particulier
les masques respiratoires « grand public » en tissu
• Laver soigneusement les fruits et légumes du jardin
• Prendre garde en tondant la pelouse
• Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre infesté et à distance, les
munir de vêtements protecteurs

Comment traiter ces symptômes ?


La plupart des symptômes sont dérangeants mais peuvent être traités de manière symptomatique. En cas de symptômes légers, consultez votre médecin traitant.
N’appelez le 15 ou consultez un service d’urgences qu’en cas d’apparition de signes graves tels des vomissements, un malaise, des vertiges, des difficultés à déglutir, des difficultés respiratoires ou une atteinte sévère des yeux.


Pour plus d’informations sur les symptômes et leur traitement :
https://www.grand-est.ars.sante.fr/especes-nuisibles-la-sante

Reportage complet dans notre édition de ce mardi à 18h.

Anne Didier (selon communiqué)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire