Charmes : les salariés de Sateba en grève

Publié le Mercredi 12 Février 2020

C'est une situation inédite dans l'entreprise Sateba de Charmes, spécialisée dans la fabrication de traverses en béton pour les chemins de fer. 95% des salariés sont en grève depuis lundi à l'appel de la CGT.

Ils protestent contre les dernières négociations annuelles obligatoires qui ne répondent pas du tout à leurs demandes. Ils dénoncent la trop faible augmentation des salaires proposée par la direction, environ 1,3% pour les ouvriers et 1,8% pour les cadres mais au cas par cas. Des salariés qui souhaitent, eux, une hausse de 2,5% pour tout le monde ainsi que le versement d'une prime Macron de 500€. 

Calvin Fousse, délégué syndical central CGT, rappelle que depuis 2013, les salaires n'ont augmenté que de 1% par an, moins que l'inflation et que les employés ont toujours répondu présents lors des périodes de surcroît de travail, notamment lors de la construction de la LGV, ligne à grande vitesse, entre Strasbourg et Paris.


Pour le moment le dialogue est rompu avec la direction. Les deux représentants syndicaux de l'entreprise carpinienne, CGT et FO, doivent se rendre au siège du groupe à la Défense à Paris ce jeudi. Le mouvement se poursuivra au moins jusque là et pourrait être reconduit si les nouvelles négociations ne satisfont pas les syndicats.

(crédit photo : Calvin Fousse)

Anne Didier

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire