Bac 2021 : les lycéens lorrains plébiscitent les sciences

Publié le Mercredi 17 Juillet 2019

La réforme du baccalauréat 2021 entraîne de nombreux changements pour les lycéens. A la rentrée 2019, ils suivront des enseignements communs fondés sur les sciences, les humanités et la maîtrise de deux langues vivantes, qui constituent la base d’une culture générale du XXIe siècle.

À partir de la classe de première, les séries (S, ES, L) sont remplacées par des enseignements de spécialité. Les élèves choisissent ainsi trois enseignements de spécialité de 4h en 1ère, puis deux de 6h en terminale en fonction de leurs profils et leurs projets.

 

Des parcours plus divers et plus adaptés à chaque lycéen

Le nouveau lycée permet ainsi d’enrichir l’offre de formation sur l’ensemble du territoire. Dès septembre 2019, 83% des lycées publics proposeront au moins les sept enseignements de spécialité les plus courants (mathématiques ; physique-chimie ; sciences de la vie et de la terre ; histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ; humanités, littérature et philosophie ; langues, littératures et cultures étrangères ; sciences économiques et sociales). 100 % des établissements en milieu rural proposeront 7 enseignements de spécialité ou plus.

50 combinaisons

Les choix des familles pour la prochaine rentrée montrent que les élèves ont pleinement usé de leur liberté pour choisir de nouvelles combinaisons de matières. Ce sont ainsi 50 combinaisons différentes qui seront suivies par les élèves de l’académie de Nancy-Metz.

32,9 % des élèves choisissent les sciences

Un tiers des élèves ont choisi d'associer mathématiques, physique-chimie et sciences de la vie et de la terre (équivalent à la série S). Néanmoins, on constate également une diversification des profils avec notamment l’association d’enseignements scientifiques à des enseignements de sciences économiques et sociales, de littérature ou de sciences humaines (soit 6,66 % 13,3%).

Les élèves plébiscitent les nouveaux enseignements de spécialité. 32 % d'entre eux ont choisi histoire-géographie, géopolitique, science politique, 16,6 % humanités, littérature et philosophie et enfin 6% l’enseignement numérique et sciences informatiques.

Anne Didier 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire